Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Val-fouzon Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups où les pires gouvernerons.

Pourquoi?

Jehan
Après nous le déluge!

Après nous le déluge!

Un petit rappel de la constitution de nos communes.

Création des communes par le décret du 31 octobre 1793 en remplacement des 44.000 paroisses. L'ancien régime, la révolution, l'empire ... , sont passés par là avec de nombreux remaniements qu’il serait trop long ici à expliquer. En 2015 nous comptons en France 36658 commues.

Que s’est-il passé sur notre territoire :

-1975 a été créé le Sivom du pays de Bazelle comportant 12 communes.

-1er janvier 1993, la première Communauté de Communes a été créée en Région Centre,ce qui confirme de ce fait la volonté des élus à travailler ensemble pour l’avenir de notre territoire. ( A cette époque il y avait du courage politique)

-11 juin 2009, la communauté de communes devient « Chabris – Pays de Bazelle ».

Toutes ces décisions pouvaient nous faire croire à la fusion de nos douze communes. Il semblerait logique et naturel qu’il en soit ainsi.

Qu'en est-il aujourd’hui?

Vous nous informez des décisions prises concernant la nouvelle commune.

Plusieurs questions

  • Pourquoi ne pas avoir convié nos concitoyens dans vos débats sur un sujet aussi important?
  • Pouvez-vous nous expliquer par des mots simples et sans détour pourquoi nous nous retrouvons à trois communes?
  • Pouvez vous nous expliquer quel sont les arguments fournis par les autres communes constituant la communauté de communes,pour ne pas fusionner?

Cette critique, est adressée à tous nos représentants, en leurs rappelant que les intérêts de notre communauté passe avant les intérêts personnels.

Les décisions prises aujourd’hui engagent les générations à venir, ainsi que le poids économique et attractif de notre territoire. Il me semble que nous reculons. Vous nous engagez sur une voie qui ne correspond pas à une idée dynamique de territoire, avec une perte de visibilité et d’engagement.

Où est cette volonté de travailler ensemble pour l’avenir de notre territoire?

Toutes les communes, à l’exception de quelques unes, n'ont pas communiqué publiquement par des réunions les enjeux majeurs à venir, pourquoi ?

Toutes ces histoires, Mesdames, Messieurs les élus, sentent les règlements de comptes, les petites histoires sordides d’ego, où la sensibilité de vos administrés vous importe peu. Comme certains d'entre vous aiment à dire, "C'est nous les patrons", ce qui sous-entend, "fermez vos gueules". Peut-on encore parler de Démocratie? Peut-on encore parler de vivre ensemble dans des communes ou l'omerta l'emporte sur la parole?

J’espère simplement que l'ancien Président de la Communauté de Communes de Chabris Pays de Bazelle, que nous avons apprécié ou pas, ne se retourne pas dans sa tombe aux vues des aberrations qui nous sont présentées.

Ne vous y trompez pas, chers amis. Ce qui a été fait est dans l'unique but de servir des objectifs bien différents de ce que l'on pouvait attendre, rien d'autre. Construire une grande commune forte, attractive, volontariste, ouverte à une concurrence de plus en plus forte n'a pas été la priorité hélas!

Il faut savoir qu'une intercommunalité qui fusionne représente 70% de l'investissement public. Il est simple de comprendre que l'investissement à venir de nos trois communes sera moindre du fait du morcellement des douze communes faisant parties de la C/C de Chabris pays de Bazelle.

Ce que nous pouvons regretter, c'est de ne pas nous avoir fait participer à tous ses débats, non pas en tant que spectateurs, mais en tant qu'acteurs de notre destin.

Notre nouvelle commune existe par défaut. L'histoire jugera!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires