Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Val-fouzon Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups où les pires gouvernerons.

Hé! oui

Jehan

 

                Ça cause dans le landerneau, parce que les gonzes et les gonzesses qui ont l’œil sur nos chérubins cavalent sec à coté de leurs pompes.

                Quand les géniteurs d’apprenants viennent chercher leurs minots, est-ce eux qui doivent les habiller et les faire sortir ? Et puis on serait ben rassurer de savoir si y ont bien becté, et s’ils n’ont pas trop fait les cons.

                Oh ! On le sait bien, cela fait un bail qu’on vous le rabâche. J’tant fou, nos chefs en n’ont rien à faire, et ils ne font rien. Des machins trucs, des machins choses, et pi’ quoi encore. ‘’ - On cheftaille comme on veut ‘’ !  Comme ils aiment à dire».

                Quand on ouvre la lourde de la cambuse avec nos minots c’est tout juste si on ne les emmerde pas. Y nous causent même pas. Eux aussi ils sont en pleine méditation, ça doit être contagieux. Pas un p’tit salut, un p’tit bisou, on leur demande pas de nous rouler une pelle mais merde alors. Quoi que !                   -Non j’déconne.

            Il y en a une qui vient d’arriver, on ne sait pas d’où, a fait quoi, on ne sait pas ? Ça ne  serait pas malice d’en savoir un peu plus sur cette nouvelle bipède ,mais nos chefs sont bien trop avares de confidence. Tout compte fait, je crois bien que  ce sont eux qui font malice..

            Les géniteurs n’osent pas trop la ramener, si les chefs décident de fermer la turne on n’est pas dans la merde, alors on l’ouvre,  mais du bout des lèvres et puis, de toute façon ils ne risquent rien,

à chaque fois ils sont réélus par  des vieux qui n’ont plus de  fiston à s’occuper. 

            Nos mômes ne savent  pas bien causer la langue de la tribu, alors on aimerait  que la nouvelle bipède nous jaspine un peu si nos rejetons ont bien fait pipi et caca. 

           Pour asseoir leurs petites autorités, les vigiles s’engueulent entre eux : « C’est moi le petit chef, -Non ce n’est pas toi pétasse c’est moi, t’a qu’a demander aux gamins, eux au moins y m’aiment, mais pas toi, hein qu’c’est vrai les niards ? ». De peur  de  ne pas  avoir à bouffer à  quatre heure, les rejetons acquiescent du chef, ils sont petits mais pas cons et ceux qu’on rien compris à l’affaire en font les frais,  ils ne bouffent pas.

             Les géniteurs n’ont pas les yeux dans leurs poches. Il savent bien voir, ils ont  des  pernelles, c’est fait pour ça, alors  ils matent tout azimut et puis ils voient que les vigiles sont beaucoup plus attentifs à leurs tamtams qu’a nos minots. « Vois-tu chef, si t’as un  chouia d’autorité, ça serait chouette qu’ils arrêtent leurs conneries. Les vigiles sont là pour faire un peu de pédagogie et non pas de la  tamtamerie. Peut-être, ne savent-ils pas faire la différence »?

                Dans la boîte magique, il y a des chansonnettes, mais aussi des chansonnettes de zizi et de fesse que les vigiles s’efforcent d’apprendre à nos niards.Tu comprends bien qu’ils ne sont pas dans la pédagogie adéquate  mais, dans la connerie pure et dure. Faut bien dire que pour les vigiles la pédagogie, c’est un gros mot ce qui explique peut-être cela. Le discernement, y savent pas faire, c’est comme si tu demandais à une poule de compter ses œufs. A part caqueter c’est tout ce qu’elle sait faire et bien eux c’est pareil.                  

                Le xème jour de l’année qui nous occupe, un clébard a fait éruption dans la cambuse des niards. Si toutes les portes avaient été fermées le clébard ne serait pas rentré. De l’avoir enfermé dans les chiottes ce n’était peut-être pas si con que ça. C’était mieux de le contenir que de lui fout'e la trouille pour le faire déguerpir à coup botte dans cul. J’entends dire : ‘’ Situation inacceptable, inconscience et irresponsabilité’’. J’ai pas pour habitude de défendre les  vigiles, mais là, j’aurais bien voulu voir les géniteurs à l’œuvre, qui plus est, ce n’était pas un caniche nain, mais un malinois, avec ce genre de bestiole tu ne sais pas trop ce qu’ils ont dans la caboche alors pour une fois, les vigiles ont pas mal gambergé. Il faut aussi savoir faire le distinguo entre connerie irréfléchie et prudence mal réfléchie. Rendons grâce aux vigiles et aux petits oiseaux qu’un des niards ne se soient pas fait bouffer les mollets. C’était l’une des meilleures solutions. Haro sur le baudet d’accord, mais pas à tout prix.

            « T’as fait le con, t’auras pas des tartines !»  Alors, là on est en pure connerie , mais il ne faut pas chercher bien loin  pour se rendre compte encore  une fois qu’un manque de formation fait à nouveau défaut. Si les vigiles avaient été reconnus par les autorités compétentes ce  genre de connerie ne  serait pas arrivée. C’est le résultat indéniable d’un manque de formation. La faute à qui, je vous le demande. A vouloir jouer au con  ça finit toujours par déconner.

            S’il n’y a pas suffisamment de bouffe, pareil même chose, la faute à qui ? Là ce n’est pas un problème de pédagogie,  mais d’organisation. Je suppose que les repas sont commandés en fonction des inscriptions donc la faute à qui : à ceux qui inscrivent les mômes ou à ceux qui commandent les tartines ! Telle est la question. Oui haro sur le  baudet, encore une fois, mais pas à tout prix. Si l’apport nutritionnel des michetons est si important, il serait bien que les parties prenantes s’organisent un peu mieux pour que cela ne se reproduise pas.

           Pipi ou pas pipi. Alors, là il s’agit d’une ségrégation sexiste de haute volée. Je ne vois pas pourquoi les petites filles ne feraient pas pipi dehors, au même titre que les garçons, une fois que les toilettes soient nettoyées. T’as compris, moi aussi j’déconne. Je n’apporterai d’autres commentaires tellement la connerie est grossière. A partir de 19h t’as droit de faire pipi dans ta  culotte, mais, gare à la fessée. Putain de baudet.

            Ah ! Les fiches de postes. Ben oui cela existe mais pas dans cette cambuse. Ils n’y connaissent quasiment rien en pédagogie, faut surtout pas leur embrouiller le cerveau avec  des trucs pareils. Eux, y savent, donc pas besoin de ça. Ils font cela l’instinct.

            S’il y avait un chouia de formation pédagogique il pourrait être envisagé d’apprendre aux minots de ranger leurs affaires. C’est-ce que nous demandons tous sans cesse à nos p’tiots de ranger un peu leurs piaules et leurs jouets. Il n’y a pas un parent à qui cela ne soit pas arrivé. Encore une fois manque de formation. Tant qu'à faire le ménage je suis d’accord, mais pas de travail au black. Oh ! Putain je déconne encore.

            En fait qu’est-ce  qu’ils veulent nos géniteurs ? De la paix, de la sérénité, de la sécurité, de la convivialité, de la confiance, du respect même et surtout parce que leurs  chères  petites têtes blondes sont fragiles et vulnérables. Est-ce si difficile que cela à comprendre !

            En colère, oui bien sûr, mais n’oubliez pas qu’ils vous confient leurs enfants et que de ce fait, vous êtes responsables. Quand les parents laissent leurs enfants dans la cambuse, ils  ne veulent pas partir au travail avec la boule au ventre en se demandant de ce quoi sera faite la journée de leurs gosses.

            Exaspération, indignation, inquiétude, ces mots ils les connaissent tous et bien. Alors, les gars un peu de courage pour bien encadrer votre personnel insuffisamment formé. La politique de l’autruche ne suffit pas.

            Des solutions alternatives existent pour les petites et grandes vacances. Que voulez-vous ? Réduire au maximum les dépenses de fonctionnement au détriment de notre jeunesse, alors que vous dépensez des mille et des cent dans bien d’autres conneries.

             J’ai en mémoire un vieux proverbe africain plein de sagesse :

 » Pour faire un homme, il faut tout un Village »

 

            Salutations, pas très distinguées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires