Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Val-fouzon

Val-fouzon

Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups où les pires gouvernerons.

Notre Dame en flamme

Publié par Jehan sur 1 Mars 2019, 09:45am

Source Bspp

Source Bspp

Notre Dame de Paris 

Après avoir passé plusieurs années à la BSPP, il me semble que les petits et grands théâtres, sans oublier les cabarets parisiens, sont mieux protégés que la cathédrale. À Notre Dame règne l'incompétence : pas de colonne sèche, pas de tuyaux et lance à incendie donc impossibilité de mener une attaque rapide, une chaîne d'alarme défaillante etc, etc....Ce reportage ne montre pas les manquements graves qui existent depuis des années. De nombres services de l'état et de la ville de Paris ont leurs parts de responsabilités dans cet incendie.

 

La méconnaissance des décideurs en terme de prévention incendie dans un bâtiment hautement inflammable est hallucinante. Notre Dame a brûlé, c'était prévisible. Si les moyens employés pour sa reconstruction ne sont pas à la hauteur du drame, alors elle brûlera encore. Mais, où sont les rapports de la commission de surveillance de Notre Dame? Mystère et boule de gomme.

 

Qui a mis le feu à Notre-Dame de Paris?
L'incompétence de tous les services chargés de sa protection.
 

 

Il y a trop d'erreurs coupables de la part de l'état pour qu'il puisse admettre sa responsabilité. De toute évidence il faut un bouc émissaire.

Avertissement sur les risques d'incendie

En février 2015, un rapport relève la présence de nombreux mégots au sol dans la charpente.

D’après une enquête du Monde, plusieurs employés de l'entreprise de sécurité Elytis, chargée de surveiller la cathédrale, avaient alerté sur des défaillances depuis plusieurs années.

Ainsi, à partir de 2014, il n'y avait qu'un seul agent au PC sécurité de Notre-Dame, chargé à la fois de l’écran de surveillance et de la ronde sur le terrain, contre deux précédemment. Les employés ont également critiqué l'impossibilité de s’entraîner à monter en haut des tours et de faire les rondes de prévention nécessaires.

Le PC sécurité n’aurait pas toujours été tenu au courant des travaux en cours. Des incidents sont reportés, comme : « le 18 mai 2015, à 13 h 45, le chef d’équipe s’étonne que des travaux de point chaud aient été effectués sans permis feu ». Un agent de la cathédrale assure que « personne n’allait vérifier le chantier après le départ des ouvriers », alors qu'il s'agit d'un impératif sur ce type de travaux en l’absence de caméras thermiques.

En 2016, Paolo Vannucci, professeur d’ingénierie mécanique à l'université de Versailles étudie pour le CNRS les risques d'incendie de Notre-Dame de Paris, notamment dans l'hypothèse d'un attentat terroriste.

Son rapport, qui signale la nécessité de remédier à la quasi-inexistence de systèmes de protection de la toiture contre l'embrasement, est classé « Confidentiel-Défense » par le gouvernement Valls au motif qu'il contient des informations susceptibles d'inspirer des incendiaires. En dépit de discussions entre les auteurs de l'étude et le CNRS, le rapport n’est pas utilisé.

La mairie de Paris indique que Notre-Dame de Paris ne relève pas de sa compétence.

Caserne de Tannay.
Ils sont morts au feu, sous les décombres.
A champagne dans la nuit 18 juillet 2005

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents